Pages

vendredi 23 mars 2018

La station spatiale chinoise va bientôt entré dans l’atmosphère


Les zones jaunes sont le plus probable espaces d’entrés
Tiangong-1 était le premier d'une série de stations spatiales expérimentales dans le programme Chinoise pour établir une base permanente dans l'espace. Deux fois visité par des personnes, il a été utilisé jusqu'en décembre 2015. Maintenant il s’approche notre atmosphère et bientôt il ne peut plus résister à la friction.

L'idée était que Tiangong-1 se détruirait par un entré contrôlé sur l'océan Pacifique. Des telles réintégrations dans l'atmosphère sont la façon normale de se disposer des vaisseaux spatiaux et satellites à la fin de leurs vies. Malheureusement, le contrôle au sol a perdu le contact avec la Tiangong-1 de 8,5 tonnes et il est devenu impossible de la contrôler. Il chute rapidement par frottement contre la partie supérieure de l'atmosphère. Quand il rencontra l’air d’une certaine densité il désintégra et brûlera, entièrement ou en partie.

Selon l'Agence Spatiale Européenne de l'ESA, cela devrait se produire entre le 30 mars et le 6 avril, mais les calculs sont incertains. Si certaines parties ne brûlent pas, elles heurteront le sol, mais la probabilité qu'elles tombent sur une zone habitée est très faible.

Pourtant, Marseille est dans l’extrême nord de la zone de risque. Si le destin me ciblerait ?

Il n’est pas la première fois qu'une station spatiale tombe. Le plus grand a été le MIR russe, 14 fois plus lourd que Tiangong-1, qui dans une manière contrôlé a entré dans l’atmosphère en 2001.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire