Pages

vendredi 16 mars 2018

La pomme de terre auto-conduisant et d’autres innovations singulières



Dans mon dernière travaille comme ingénieure mes taches étaient de assurer le bon refroidissement pour composants électroniques. Donné que le développement dans le domaine était, et toujours est, très rapide, j’étais constamment confronté avec des problèmes plus difficiles. Convection naturel, convection forcé, refroidissement avec liquides… tout en considérant les restreints pratiques il fallait les développer aux maximum.

Développements et innovations étaient donc une partie important de mes jours de travail. Il fallait toujours exploiter les possibilités et parfois aussi innover des nouveau méthodes de refroidissement et méthodes de calcules. 

Le taux de mes réussites ? À peine 5% au début mais vers le fin plutôt 10%. J’ai donc dû mettre la plus grand partie de mon travaille dans ce que moi et mes collèges appelaient « l’archive rond », notre argot pour la corbeille de papiers.

À l’époque ce bilan n’était guère quelque chose qu’on mettrait dans un CV. Mais, les temps ont changés et maintenant certains échecs sont plutôt vus comme un chemin d’apprentissage.
Quelqu’un qui n’a pas peur de montre ses échecs est Marek Baczynski. Il est polonais d’origine mais habit depuis 3 ans en Suède. Voici son page web.

La pomme de terre auto-conduisant est un de ces premières innovations filmées. On voit mal les applications pratiques mais pour des gens qui veulent comprendre comment une batterie fonctionne le film est utile.

Comment remplacement de l'ampoule avec un drone ? Il n’est évidemment pas facile mais Marek n'abandonne pas un projet si facilement.


D’apprendre à un chat de jouer de la musique sur un clavier numérique est certainement difficile mais il n’est rein que dissuade Marek.


Le prochain projet sera un support de caméra révolutionnaire, écrit-il, et avec « révolutionnaire », je veux dire « pas vraiment pratique ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire