Pages

mardi 1 mai 2018

Comment la police trouvera les blondines


La culture populaire ne cesse pas de nos fournir avec des chablons selon entre autre les femmes blondes sont sexy, mais peu intelligent. Cependant, les héros masculins dans films, drames et chansons sont souvent dépeint avec une chevelure plutôt sombre.

Malgré tous les efforts à rendre les sexes égaux c’est un fait qu'il existe une différence de couleur des cheveux entre homme et femmes de descendance  européen. Le taux des blondines est 3 fois plus élevé que le taux des blonds.

Étant donné que la couleur des cheveux est une caractéristique héréditaire et que les femmes et les hommes essentiellement héritent les mêmes gènes de pigment de leurs parents, cette différence peut sembler étrange.

Les causes complexes sont un peu élucidés par un article dans la revue Nature Genetics. Les sujets de l’étude étaient des personnes dans une bio-banque britannique comprenant le ADN de plus de 130 000 individus et des données de 160 000 personnes d'origine européenne qui ont eu leurs ADN testé par la société 23andMe.

La nouveauté dans l'étude est le nombre élevé gènes impliqués dans la colorisation des cheveux. Ils sont plus qu'une 100ène et dont seulement 13 étaient connus auparavant.

Les tests d’ADN sont maintenant devenus une pratique quotidienne pour la médecine légale. Une fois que la police a eu le code de l'ADN sur une scène de crime elle peut, si chanceux, le trouver parmi les personnes connus dans les registres. Ou, si un crime a été sévère, par des tests sur personnes possiblement impliqués.

La possibilité qui s’ouvre maintenant est de concevoir un signalement de l'auteur uniquement sur la base d'échantillons d'ADN. Il y a des recherches prometteuses qui tentent de le faire, soient des traits faciales ou corporelles. Cependant, actuellement il faut que la police se contente avec la couleur des yeux, le teint de la peau et la couleur des cheveux. Pourtant, tels caractéristiques ne sont pas des certitudes, seulement probables à un certain degré.

Cependant, pour le dernier cas cette nouvelle étude a considérablement améliorée la précision. Maintenant, il est donc possible à détecter si la couleur des cheveux est noire ou brune, avec une certitude d’environ 90%, ou si elle est brune ou rouge avec une certitude d’environ 75%. C’est loin de parfait, mais ces données peuvent au moins donner quelques indications dans la poursuite d’assassins et violeurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire