Pages

jeudi 10 mai 2018

Les mégalithes d’Ale


Les mégalithes d’Ale, Ales stenar, situés dans l’extrême sud de la Suède, sont 59 pierres arrangés en forme d’un vaisseau, long de 67 m. Selon le folklore il s'agit de la tombe du roi viking Ale. Ces types d’arrangements ne sont pas rare pour l’époque et des arrangements similaires, même si moins impressionnantes, existent ici et là.

Les archéologues l’a daté avec 7 échantillons de charbon de bois trouvés dans et autour du lieu. Le plus ancien est de 3600-3300 av JC, tandis que les 6 autres sont d’autour de 600 AD. Pour les archéologues de profession la chose est claire, l’arrangement est de l’époque de viking.

Cependant, un archéologue amateur, de nom Bob G Lind, fait valoir que les mégalithes forment un genre de calendrier solaire érigés pendant l’époque bronze. Il base cette conclusion sur la direction d’axis principale qui approximativement pointe vers le point de l'horizon où le soleil se lève pendant le solstice d'hiver, le 21 ou le 22 de décembre. Cependant des mesures sur le lieu indiquent plutôt le 9 janvier.

Les archéologues de profession ont tant de objections contre cette interprétation. Un est que l’arrangement est aligné avec la côte qui est à 100 m vers l’ouest. 

Un désaccord de ce type n’est pas remarquable comme tel, il en existe un peu partout. Cependant, dans ce cas c’est l’ampleur du litige qui est exceptionnelle. M. Lind a réussi à convaincre la société britannique UK International Archaeoastronomical Society à lui accorder 200 000 euro pour l'impression de matériel d'information. C’est beaucoup plus qu’ont les guides officiels à leur disposition.

Pour des raisons qui m’échappent, (peut-être les profits de tourisme), M. Lind a aussi été permis à faire ces propres tours guidés et d’ériger ces propres panneaux d’informations.

Tous les experts font valoir que l’hypothèse de M. Lind est de la pseudoscience et l’affaire a pendant un période de 4 ans été un embarrasse pour les autorités publiques.

Pourtant, cette année c’est fini. Les guides alternatives seront interdits et les panneaux d’informations alternatives démontés.

Pourtant, les activités de M. Lind ne se limitent pas au site. Sa hypothèse c’est aussi répandu dans des media sérieuses, tel que le site Wikipédia français. Le guide dans le YouTube semble aussi avoir reçu ces informations d’une source plus que douteuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire