Pages

lundi 30 avril 2018

Un obstacle pour batteries basés sur magnésium surmonté ?


La recherche dans le domaine de batteries est intensive et des progrès sont rapportés presque quotidiennement. Une grande partie a le but d’améliorer les batteries lithium-ion existantes mais d’autre chemines ne manque pas. Comme observateur et peu instruit en électrochimie il est difficile d’évaluer les progrès. De plus, les rapports se concentrent suivant sur seulement un de tous les qualités qui doit avoir une batterie fonctionnelle, par exemple :

Haut densité d’énergie
Résistant à des nombreux rechargements
Résistant à haut courants pendant chargements rapides
Faible risque d'incendie
Prix bas

Le magnésium pourrait potentiellement remplacer le lithium. Il est une matière moins chère et la densité d’énergie est potentiellement 2 fois plus importante que ce de le lithium. Le problème est que quand chargé le magnésium produise des réactions irréversibles.

Des chercheurs du Department of Energy's National Renewable Energy Laboratory (NREL), expliquent maintenant qu’ils ont réussi à surmonter ce problème en revêtant l’électrode avec un couche de polyacrylonitrile, (un polymère), mélangé avec un sel de magnésium. Selon les chercheurs cette couche protectrice a permis plusieurs cycles de rechargement. (Pour des applications en véhicules il faut que la batterie puisse supporter autour de 1000 cycles avec moins de 20% pertes de capacité).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire