Pages

jeudi 17 mai 2018

Plastique dans la mer en quelques chiffres



5% dans la mer
Entre 5 et 13 millions de tonnes de déchets plastiques finissent dans la mer chaque année. Comparé avec tout plastique produit dans le monde il signifie que jusqu'à 5% terminent dans la mer.

Le plus souvent à partir des plages
La plupart du plastique qui flotte dans la mer vient de plages, Quand immergés ces morceaux peuvent voyager loin à cause des courants. Pour la vie marin, notamment animaux et oiseaux, ces déchets sont très dangereux car ces animaux ne sont pas toujours capable à faire la distinction entre plastique et nourriture. Si le plastique ne les tue pas, il peut finir dans nos assiettes quand nous mangeons des produits de la mer. Des études dans la mer Baltique montrent que le taux de plastique parmi les déchets flottants a augmenté de 63% en 2015 à 70% en 2017.

Un sac par tous les 16 mètres
Les déchets les plus répandus sur les plages en Scandinavie sont de la plastique fragmenté, suivis des mégots, sacs et emballages. Lors de compagnes telles que maintenez la Suède propre les participants ont en moyenne trouvé 6 sacs en plastique par 100 mètres de plage, ce qui signifie 1 sac par 16 mètres. C'est une forte augmentation de 2016, quand la même mesure était de 1 sac par 38 mètres.

La pire situation est dans la mer Pacifique. Plus de 79 000 tonnes de plastique flottent entre la Californie et le Hawaï, dans une zone à peine 3 fois plus large que la surface de la France. Calculé par 40 gr/morceau il signifie qu’environ 2 milliard unités circulent dans cette zone.

Jeté par paresse
Les ordures dans la mer inquiètent beaucoup de monde. Selon un sondage, 97% des Suédois pensent que le plastique dans la mer est un problème et 76% pensent qu'il s'agit d'un très gros problème.

Le comportement réel n’est pas à la hauteur de ces chiffres. Dans un enquête 41% des interrogés répondaient qu'ils laissaient des déchets plastiques dans la nature parce qu’ils pensaient que se type de litière serait composable. 39% disaient qu'ils le faisaient parce qu'il n'y avait pas de poubelles. Un peu plus de 20% pensait que ce qu’elles jetaient ne serait pas des ordures, tandis que 15% honnêtement répondaient qu’ils le faisaient par paresse.

Des lits sur le fond de la mer
Parmi les types les plus inhabituels de déchets et d'ordures trouvés dans diverses plongées de nettoyage sont des extincteurs de feu, tricycles, fusils, planches à roulettes, permis de conduire et lits. À l'automne 2017, lors d’une journée de plongée dans un port suédois de taille moyenne, les plongeurs ont ramassé 600 kg de déchets par heure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire