Pages

jeudi 18 avril 2019

Avions électriques, ont-ils un future ?


Les avions sont extrêmement sensibles au poids et le carburant représente actuellement une part importante du poids de départ, environ 10 à 35%.

La densité énergétique de kérosène est de 12,4 kWh/kg. Cependant, compte tenu de le rendement des réacteurs, l’énergie effective est d’environ 3,7 kWh/kg. Une batterie de 100 kWh pèse autour de 600 kg = 0,17 kWh/kg, qui à cause de pertes dans les moteurs électriques et hélices pour la propulsions réel correspond à environ 0,12 kWh/kg. Pour égaler ces 2 modes de propulsion il faut donc remplacer chaque kg de kérosène avec environ 30 kg de piles.

Un telle calcule très simplifié semble exclure la possibilité à transporter beaucoup de passagers avec des avions électriques.

Pourtant, l’industrie aérospatiale suédoise espère pouvoir concurrencer les fabricants d’avions gigantesques avec des petits avions électriques. La planification, supportée par des moyens publiques, a déjà commencé.

Il s’agit d’un avion régional à 8 places et un porté de 400 km. Un tel appareille pourrait remplacer environ un tiers des petites parcours en Suède. L’espoir à long terme est de pouvoir concurrencer les géants du secteur, car l’avantage est qu’il s’agit d’un projet d’infrastructure pour lesquelles la législation et la politique en Suède sont très favorables.

L’espoir est d’avoir un avion de test en air d’ici 3 ans et si tout se passe bien, le premier avion électrique de fabrication suédoise pourrait entrer en service d’ici 10 ans.

Pourtant, si l’espoir d’améliorer la densité énergétique des batteries lithium-ion d’un facteur 2 ou même 4 dans quelques années se réalise, ces types d’avions ne seront pas seulement moins polluants mais aussi très économiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire