Pages

mardi 9 avril 2019

1000 km d’autonomie avec batteries d’Innolith !


De temps en temps il y a des équipes de recherche ou entreprises qui affirment être sur le point d’un percé dans la technologie des batteries, surtout dans le domaine de densité énergétique. Cependant, aucune entreprise ou université peut actuellement démontrer un prototype qui laisse espérer qu’un important percé technologique soit imminent.

Une des dernières allégations vient d'Innolith, une start-up suisse qui affirme avoir créé la première batterie rechargeable au monde avec une densité énergétique qui dépasse les 1 000 Wh/kg, qui potentiellement pouvait donner des voitures électriques une autonomie de 1 000 km.

C’est bien plus que les batteries dans le Tesla modèle 3, qui ont la capacité de 250 Wh/kg, un chiffre qui selon le constructeur dans l’avenir sera de 330 Wh/kg.

Dans  la revue Verge un représentant d’Innolith affirme que la densité énergétique de leur batterie est 4 fois plus élevée que des batteries existantes et 2 fois plus élevée que les objectifs définis par une organisation telle que l’US Department of Energy.

Cette percé technologique a été atteint en remplaçant l’électrolyte organique par des matières inorganiques, ce qui fondamentalement est une substance semblable au sel. Ce changement a 2 conséquences. Premièrement il n’a plus des risques d'incendies. Deuxièmement l’absence du composant le plus réactif du système rend possible à concevoir des batteries plus stables avec plus de matériaux dans les électrodes.

Pourtant, il reste encore beaucoup de travail à faire avant que leur revendication soit prouvée. Selon l’Innolith, le développement et la commercialisation prendront entre 3 et 5 ans. Il est prévu à créer une usine pilote en Allemagne. L'entreprise envisage ensuite à nouer des partenariats avec des fabricants de batteries.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire