Pages

samedi 30 mars 2019

Un avion hybride triplan


Un avion hybride assez innovateur a été conçu par la start-up britannique Faradair qui prévoit à lancer des essais en vol dans 3 ans. Il sera construit en composite de fibre de carbone et capable à porter 18 passagers ou 3 conteneurs de fret.

Le but pour l’entreprise, démarré il y a 5 ans, est de concevoir «l'avion le plus écologique au monde». Suivant les années passés de développement, simulations et tests en petites échelles, Faradair estime que leur modèle, appelé BEHA M1H, sera prêt pour certification en 2025.

BEHA signifie Bio-Electric-Hybrid-Aircraft. Des batteries sont utilisées pour tourner des moteurs électriques lors de décollage et atterrissage. Mais, en air c’est un turbopropulseur, alimenté par carburante d’aviation ordinaire ou du biocarburant, de 1 000 kW qui prend le relais. Assisté par des panneaux solaires sur les ailes, ce moteur alimente aussi les batteries.

La propulsion provient de deux hélices encapsulés et contrarotatives. La vitesse est estimée à 370 km/h. En cas d'urgence, l'avion peut voler sur batteries pendant 15 minutes.

La conception de 3 ailes, triple box-wing, rend possible à décaler et atterrir sur des pistes de la taille 300 m.

Le BEHA est conçu pour pouvoir retirer les sièges en 15 min ce que rend possible à porter 3 conteneurs de fret LD3, 4,2 mètres cubes, et un poids total de 5 tonnes.

Le niveau de bruit est un problème d'actualité pour le secteur du transport aérien. Parce que les hélices sont encapsulées le BEHA peut décaler avec un niveau sonore équivalent de 60 dBA, à comparer avec un avion conventionnel sur 140 dBA.  

Faradair espère que la possibilité de rapidement convertir l'avion, en combinaison avec le bas niveau de bruit, ouvrera pour la possibilité de fréter des marchandises les nuits.

Le prix est estimé à 3,7 millions d’euro.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire