Pages

dimanche 24 mars 2019

La peinture auto-guérison

Des scientifiques allemands ont découvert qu'une couche supérieure d'amidon de maïs peut guérir des égratignures. Cependant, il faut le donner un peu d’assistance, 100 °C pendant une minute.

Ils ont découvert des propriétés d'auto-guérison de l'amidon de maïs. La substance miraculeuse est la molécule cyclodextrine, un type de sucre dont les atomes forment un anneau. Si perlées sur des longues chaînes de polymère ces molécules peuvent se déplacer librement. Pour éviter que les anneaux de cyclodextrine s’échappent, les fils de polymères ont un genre de petites balles dans leurs bouts.


Grâce à une réaction chimique, les cyclodextrines sont réticulées et le résultat est un genre de filé ressemblant à une tissue. Lorsque le matériau est exposé à la chaleur, les anneaux de cyclodextrine se déplacent automatiquement le long de les files du polymère jusqu'à la zone où une égratignure s'est produite - et remplissent le trou.

Cependant, pour fonctionner en tant que couche protectrice il fallait une plus grande stabilité mécanique pour résister aux contraintes météorologique et lavages. C’est pourquoi de la silicone et des nanoparticules non organiques aussi en fait partie.

Comparé avec les premiers efforts ces mesures ont raccourci le temps de guérison de plusieurs heures d'exposition à la température de 100 °C pendant 1 minute.

Selon un communiqué de presse le projet a maintenant reçu un soutien de 1,1 million euros de Bundesministerium für Bildung und Forschung (BMBF).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire