Pages

lundi 4 mars 2019

Seabubble a montré son moyen de transport maritime en États-Unis


Il a commencé avec la fusion de forces du marin français Alain Thébault et le surfeur suédois Anders Bringdahl. Le résultat, Seabubble, est une entreprise qui a développé un petit bateau qui « vole » sur la mer. Maintenant, 3 ans après le début, la société compte 25 employés et le duo a décidé que leur première version commerciale sera un bateau-taxi électrique de 4 à 5 m long avec de la place pour 4 personnes plus le conducteur/capitaine.

Dans le prototype actuel la batterie fournit une autonomie de 1,5 heure et le temps de chargement est de 5 heures, évidemment loin de suffisant pour un taxi sur l’eau. Mais, la version commerciale offrira 2,5 heures d’autonomie et un temps de rechargé de 35 min. La vitesse maximale actuelle, de 15 nœuds, sera légèrement plus haut, de 16 nœuds, mais avec la possibilité de temporairement atteindre 20 nœuds, correspondant à 37 km/h.

Un des cinq 5 premiers prototypes a récemment été démontré en Miami. L’argument est que ce véhicule allégera les bouchons dans la ville et que le coût de carburant pour un bateau conventionnelle est de 70 à 130 dollars/heures tandis que le Seabubble peut faire la même trajectoire pour 2 dollars/heures.

La démonstration en Miami semble avoir porté fruit, car l’entreprise Baja Ferries, un important fournisseur de transports maritimes, a maintenant investit en Seabubble. De plus, elle a annoncé contrats pour 4 bateaux pour un prix de 200 000 dollars.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire