Pages

mercredi 27 mars 2019

Plusieurs avantages d'apprendre une langue et une matière en même temps


Dans plusieurs pays non anglophones en Europe il existe aujourd'hui des écoles secondaires qui, en plus de la matière purement linguistique, aussi enseignent des matières partiellement ou entièrement en anglais. Peu surprenant il a maintenant été constaté que les étudiants suédois qui participent à des tels enseignements ont un meilleur niveau en anglais que d’autres élèves. Cependant, ils acquièrent aussi un niveau normale en suédois et souvent une meilleure compréhension de la matière.

Cet enseignement intégré existe en Suède depuis la fin des années 1970. Les élèves peuvent par exemple étudier de la chimie, sciences sociales, géographie et l'art entièrement, ou en partie, dans une langue étrangère, souvent anglais. Au fil des années des nombreux politiciens et autres se sont demandés si cette type d’enseignement a des avantages.

Plusieurs débatteurs ont fait valoir qu’ils doutent l’efficacité ce type de double apprentissage. En manque d’évaluations scientifiques, les opinions ont été nombreuses. Mais, maintenant des chercheurs en pédagogie et en linguistique de Göteborg et de l’Université de Stockholm ont mené une vaste étude sur les conséquences, une première en son genre.

240 lycéens ont participé dans le cadre de l’étude. Une partie avait intégralement ou partiellement eu un apprentissage bilingue et l’autre non. Le résultat montre que l'enseignement en deux langues améliore le vocabulaire et la compréhension d’anglais mais ne pas autant que prévu. L'étude montre aussi que l'enseignement bilingue n’a pas des effets négatifs sur les connaissances du suédois et qu’il parfois peut approfondir les compréhensions dans les matières étudiées.

Un facteur spécialement étudié était l’anxiété de ce exprimé en anglais. Dans ce cas les élèves bilingues avaient moins d’inquiétudes à s’exprimer et leurs niveaux d’anxiété diminuaient aussi de manière significative au cours des trois années de lycée.

Cependant, il y a bien sûr plusieurs autres facteurs qui font que ces élèves ont des bons résultats. Ils sont entre autres généralement plus motivés et ils ont des meilleures notes à la fois quand ils appliquent pour le lycée et quand ils sortent.

Il est donc certain que l’enseignement bilingue aide certaines catégories d’élèves qui ont le suédois comme langue maternelle.

Pourtant, un facteur important est que la transparence entre le suédois et l’anglais est de 60%, mais entre le français et l’anglais seulement 30%. Ce fait est probablement important, comme aussi le fait qu’en Suède les films et séries de TV sont en VO, sauf pour enfants. Surtout, il faut des enseignants avec un très haut niveau en anglais. Il n’a pas été le cas en Espagne où l’expérience de cette forme d’apprentissage n’est pas bonne.

Pourquoi ne pas passer à interlingua en Europe. Le temps d'apprentissage est de 10 à 20% d’autres langues étrangères.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire