Pages

jeudi 20 avril 2017

Un nouveau camion autonome et électrique suédois

La société nouvellement lancé, Einride. a un plan ambitieux pour les prochaines années. Un prototype de leur camion, T-pod, va, entièrement électrique et sans pilote, rouler sur quelques routes déjà cet été. Pleinement chargé le T-pod pèse 20 tonnes, il est de 7 mètres long et à l’intérieure il y a de la place pour 15 UE-palettes.

Des tests plus approfondi vont commencer cet automne. En 2020 il aura selon le plan 200 unités fabriquées, qui lieront les deux villes Göteborg et Helsingborg, une distance de 220 km. Pourtant, actuellement l’entreprise n’a qu’une visualisation à présenter.

Einride explique cette rapidité par le fait qu’il est fournisseur de systèmes. C’est-à-dire qu’il n’utilise que des technologies existant tout en les combinant d'une manière nouvelle. Tous leurs partenaires seront bientôt présentés et certain d’eux ont déjà signé des options pour 60% des 200 camions planifié.

L’entreprise a actuellement une douzaine de personnes employées. Elles sont  ingénieurs, designers, spécialistes du marketing et des experts en logistique. Il y a aussi un comité consultatif avec représentants du monde universitaire.

L’autonomie de T-pod sera de 200 km, qui est le mieux actuellement possible avec des batteries existants. Il sera aussi le premier camion conçu sans cabine, ce qui réduit une grande partie de la complexité. L'objectif est l'autonomie, mais il sera  aussi possible de le contrôlé à distance. Des négociations sur 2 stations de rechange le long la route prévu, sont en cours.

Chez l'Institut de recherche routière et du transport national suédois, ils n’ont pas entendu parler d’Einride. Cette structure est actuellement en train de formuler une législation sur voitures autonomes. Au fond de ce travail il y a une classification d’automatisme allant de 0 à 5, de entièrement manuelle à entièrement autonome.

Cette législation rendra des tests sur le niveau 4 obligatoires, c’est-à-dire autonomie sur la surveillance d’un « conducteur » et restreint à certaines routes, avant d’avancer à niveau 5.  

Donné que le T-pod n’a pas de cabine, il est difficile à comprendre comment il pourra passer le niveau 4.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire