Pages

mercredi 26 avril 2017

L’espace - une décharge de proportions cosmiques



Peut-être est-il temps de rebaptisé l’homme savant « Homo Sapiens » à l’homme pollueur « Homo Contaminator » ? Car, nous avons l’habitude de jeter des ordures par tout. Et, ne pas seulement sur notre plante mais aussi dans l’espace.

En moins d'un quart de siècle la quantité de débris lourds qui circule autour de la terre et qui sont capables de complètement détruire un vaisseau spatial, a plus que doublé. Les scientifiques sont très inquiets et le problème ne peut être résolu que sur une échelle mondiale.

L’origine de la pollution est tout genre d’engins spatiaux et fusées d'essai que nous avons lancé dans l’espace depuis 6 décennies. Parfois il y a aussi des débris qui ont été jetés exprès.

Ces morceaux ont la vitesse de 28 000 km/h, qui fait même les plus petits fragments de ferraille peuvent être fatales.

Selon ESA il existe actuellement en orbite environ 5 000 morceaux de ferraille qui ont plus de 1 m, 20 000 de 10 cm et environ 750 000 « balles volantes » d'environ 1 cm. Et, si toutes les fragments qui ont plus de 1 mm comptent, le nombre est environ 150 millions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire