Pages

lundi 17 avril 2017

Boeing investit dans des avions électriques



Des avions électrique n’est pas une nouveauté, l’an passé Airbus a démontré un. Cependant, il est un surprise que ce type de propulsion aussi serait commercialement profitable. En tout cas, c’est que pense Boeing même si leur Appareille Volant Imitant Oiseaux Naturelles, sera un hybride. 

Zunum Aero a été fondée en 2013 à Kirkland, près de Seattle. Leur objectif est d'avoir prototype d’un avion partiellement électrique dans 2 ans et en service à partir de 2020.  

Cette ambition a maintenant eu un bon coup de pousse, car Boeing et JetBlue Technology Ventures a investi un montant non divulgué afin de sauvegarder le développement. L’ambition de Zunum Aero est d’investir dans des petits avions pour 10-50 passagers visés pour des routes de longueurs modestes - jusqu'à 1 600 km.

Le changement de l'industrie à des gros avions long-courriers propulsé par réacteurs a signifié que la quasi-totalité du trafic maintenant est concentré à 2% des aéroports en Etats-Unis. Ce développement a créé des énormes vides sur les routes régionales, dont il actuellement n’a pas d'alternatives rapides pour les voyageurs.

Zunum Aero fait valoir que leur hybride peut réduire les coûts des compagnies aériennes de 40-80% et diminuer à moitié le temps de vol sur des routes courtes, telles que Silicon Valley-Los Angeles ou Boston – Washington.

Il est aussi sur ces vols régionaux qu’il est possible à réduire les pollutions. En Etats-Unis les courtes distances représentent 40% des émissions du trafic aérien. Avec des avions hybrides il serait possible de les réduite jusqu'à 80%. En plus, le fait que les avions hybrides font jusqu’à 75% moins de bruit est un effet secondaire bien venu pour des petits aéroports.

Les avions seront équipé de batteries puissants, soit de type lithium-ion ou des solid state de haute performance. En ce moment Zunum Aero est en train de se renseigné parmi un 30ième fabricants pour trouver la meilleure option.

Actuellement la société n’a que 10 employés à temps plein mais elle espère que ce nombre va tripler au cours de la prochaine décennie. Elle collabore aussi avec un réseau d'universités et des laboratoires gouvernementaux. Cette coopération est absolument essentielle parce qu’actuellement il n’existe pas des directives sur avions électriques. Elles sont attendues en 2018, juste avant  le premier vol du prototype.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire