Pages

mercredi 12 avril 2017

Lithium en Europe



Lithium dans l'huile de paraffine, (pour éviter oxydation). Il est un 
métal doux et blanc d'argent qui appartient au groupe de métaux 
alcalins des éléments chimiques.

Le lithium est un métal essentiel pour les batteries de voitures électriques et téléphones portables. Actuellement il n’y a aucune production ni de ces batteries, ni de lithium en Europe. Pourtant, le marché se développe et en 2016 la demande de lithium a augmenté de 12%. Sur une période de 10 ans ce chiffre corresponde à un facteur 3.

Tesla Motors et Northvolt ont des plans à construire des giga fabriques en Europe. Donne la demande, il serait étonnante si au moins un d’eux ne se réalise pas. Mais, qui va fournir le lithium ?   

Heureusement il existe des gisements en Europe. Un est dans la République Tchèque, près du village de Cinovec sur la frontière allemand. Ce dépôt est estimé à 1,2 à 1,4 million tonnes, à comparer avec les 0,035 million de tonnes utilisé en 2016. Un autre gisement presque aussi important est en Serbie de 1 million tonnes. Plus riche encore serait le dépôt en Kokkola, Finlande, de 3 millions tons, mais ce chiffre n’est pour l’instant juste une estimation.


Le village Cinovec a une tradition minière d’étain et tungstène datant de 1378 mais l’activité a cessé en 1991. European Metals Holdings, une entreprise australienne, a récemment eu une licence exclusive pour exploiter cette ressource. Un démarrage de l’activité minière est en cours. Le taux de lithium n’est pas impressionnent, seulement 0,2% mais le processus de raffinage est relativement simple et sans grands soucies environnementaux.

Les plus grands producteurs de lithium sont actuellement l'Australie avec 14 300 tonnes, suivie par la Chili avec 12 000 tonnes, l'Argentine avec 5 700 tonnes, tandis que la Chine, le plus grand consommateur, ne produise que 2 000 tonnes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire