Pages

mardi 11 avril 2017

4 de 10 conducteur ne comprennent pas la technologie

De utiliser de la technologie courante peut être difficile même pour une ingénieure. 2 fois par ans je me rends compte que je suis incapable à changer l’heure sur la pendule de mon micro-onde sans le livre d’instructions. Le bouton pour lumière interne de ma voiture avec ces 3 positions possibles me pose aussi des problèmes. Mon portable….Nous vivons dans un monde boutonné et largement incompréhensible.    

L’entreprise de pneus Continental a engagé une équipe de chercheurs à interviewer 2 000 personnes sur la technologie dans leurs voitures. Les réponses indiquent qu’il existe un grand écart entre les possibilités et la compréhension des conducteurs. Un des résultats est que plus de la moitié du groupe interviewé se considèrent comme « numériquement désemparés », c’est-à-dire incapable à utiliser toutes les possibilités technologiques et cela même sur leurs smartphones ou tablettes.

40% disent qu’ils ne comprennent pas comment utiliser toute la technologie disponible dans leurs propres voitures.

L'enquête confirme des études suédoises qui ont conclu que la maitrise des systèmes dans les voitures sont trop compliqué pour des nombreux utilisateurs et qu’il existe des grandes différences de compétences entre groupes de conducteurs.

Des nombreux conducteurs ne savent pas qu'ils ont les dernières fonctionnalités de sécurité, tandis que d'autres le pensent à tort. Il est évident que les systèmes ne sont pas aussi transparents que l'industrie automobile fait valoir.

Continental estime que la racine de la faute est dans la séance d'information que le marchand fait avec le client directement après un achat. Les commerçants et les constructeurs automobiles font valoir que le contact avec un acheteur dur 1–1,5 heures. Mais, selon une nouvelle étude le temps moyenne est plutôt 51 minutes et ce chiffre inclus aussi la signature des documents.

44% de les interrogées souhaitent qu’ils auraient eu une démonstration plus étendue de tous les systèmes de la voiture. Cependant, 1 sur 3 disent qu’elle ne osait pas poser des questions d'une fonction qu'elle n’a pas compris.

Les priorités des acheteurs et les vendeurs ne sont pas les même. Les automobilistes s’intéressent avant tout pour la sécurité, l'entretien et la consommation de carburant. Les vendeurs pensent que la transaction financière et la partie le plus intéressante et quand ils font la démonstration ils mettent plus d'accent sur le système d'info-divertissement que la sécurité.

Apparemment il y a encore des grands progrès à faire pour humaniser la technologie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire