Pages

samedi 19 avril 2014

Érostratique



Érostrate vivait dans les 300 avant JC. Il a voulu faire quelque chose de particulier pour se faire connaitre. Sa stratégie choisie, peu recommandable, était de brûler le temple à Éphèse. Ce temple, considéré comme une des Sept Merveilles du monde â l’époque, était dédicacé à Artémis, déesse de la chasse et de la nature sauvage. Éphèse se trouve aujourd’hui sur la côte de la Turquie moderne mais dans le temps d’Érostrate le lieu était grecque.

Des fouilles archéologiques ont confirmé que dans le temps Érostrate il y en effet eu un culte très ancien sur le site. Un important temple plus ancien avait déjà été construit et détruit avant le temps d’Érostrate.

Les travaux d’édifications du temple existant ont déjà commencé au milieu des années 500 avant JC. Le bâtiment était 115 mètres de long, 46 mètres de large et composé de marbre. Cependant, le toit, soutenu par des poutres en bois, a rendu le plan d'Éphèse possible. En 356 avant notre ère il a mis feu aux poutres et ruiné la totalité du temple.

Quand révélé que Éphèse était le responsable - il se annonçait comme le coupable lui-même et vantait d'avoir mis la fierté des Ephésiens en cendre – les habitants sont devenu furieux. Ils ont décidé de lui donner la pire punition possible. À part de mis en mort il a été condamné d’avoir son nom complètement oublié. Il est devenu interdit de le mentionner.

Néanmoins, l'historien Theopompos de Chios n’a pas été si obéissant car il a noté l’histoire et le nom. Comme résultat Érostrate a atteint son objectif et devenu mondialement connu.

Désormais le mot Érostratique fait référence à un acte de destruction massif sans autre but que de se rendre connu.

Les Ephésiens ont plus tard reconstruit leur merveille mais cette fois comme un bâtiment encore plus imposante, 137 mètres de long et 69 mètres de large. Ce temple est décrit dans plusieurs œuvres grecques et même dans le Nouveau Testament. À l’an 268 AD il a sévèrement été endommagé par un pillage des Goths et son sort suite à cette attaque est mal connus. Le christianisme, qui avait triomphé dans l'Empire romain, a tout fait pour assombrir les anciens dieux. Des ruines ont été redécouvertes en 1869.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire