Pages

jeudi 31 janvier 2019

La fatigue du soir est un bon signe


Le sexe, l'âge et des facteurs environnementaux tels que la température et la lumière du jour sont importants pour les heures quand une personne préfère dormir. Cependant, la constitution génétique est aussi importante.

Il y a 351 gènes qui souvent diffèrent entre les personnages qui sont soit fringants les matins, soit les soirs. C’est que montre une étude de la génétique de sommeil basée sur près de 700 000 personnes, la plus importante à ce jour. Ces gènes sont important pour le début et à la fin du sommeil mais ne pas à la durée ou à la qualité.

Selon un article apparu dans Nature Communications, ceux qui sont du matin estiment que leur bien-être est supérieur à ceux qui sont du soir. De plus, ils ont aussi moins de risques à souffrir de dépression ou schizophrénie.

Cependant, l’étude n’a pas permis à confirmer les soupçons précédents selon lesquels il aurait une différence de risque pour surpoids ou diabète de type 2 entre ces deux groupes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire