Pages

jeudi 17 janvier 2019

Des îles sans voitures polluantes, c’est pour bientôt

L’île de Samsø au Danemark a depuis 20 ans un plan qui le rendra indépendant de ressources fossiles et c’est un objectif que les insulaires pensent pouvoir atteindre en 2030. Les Açores et l’île de Bonaire dans les Caraïbes font aussi beaucoup d’efforts pour réaliser le même but.

L’île de Waiheke, nord du capital néo-zélandais Wellington avec un population de 8000, rejointe maintenant ce groupe d’ambitions environnementales. Selon leur plan tous les véhicules sur l’île seront propulsés sans carburants fossiles en 2030.

Les îles ont le grand avantage d’avoir des distances courtes. De plus, il y a une incitation économique car les ravitaillements de produits fossiles sont compliqués et cher.

À l'heure actuelle, les voitures électriques sur Waiheke ne sont qu’environ 80, 1% de la flotte. Le problème est évidemment que les voitures électriques coutent plus que d’autres. Cependant, parce que les distances à parcourir sont courtes, leurs besoins d’autonomie sont limités. Les habitants peuvent donc acheter des voitures électriques de la première génération en occasion qui à cause du développement technologique rapidement perdent en valeur. En Nouvelle-Zélande un Nissan Leaf d'occasion importée de Japon ou Angleterre coute autour de 6 000 euro.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire