Pages

samedi 4 mai 2019

Confiance aux médias ?


Les suédois ont toujours majoritairement confiance aux radio et télévision, 56%, mais beaucoup moins à la presse quotidienne, 33%. Les chiffres pour la France sont un peu différentes, télévisons 38%, radio 50% et la presse 44%.

Dans ce contexte on se demande ce qui signifie confiance ? Les interprétations de ce qui se passe dans notre quotidienne ont toujours été tendancieux et favorables aux les buts de médias. L’orientation politique est traditionnellement un facteur important. Mais, dans le monde moderne, de libre choix et beaucoup d’acteurs, la concurrence fait qu’il faut attirer autant de consommateurs d’informations qui possible.

Dans un tel environnement il est difficile à diffuser des informations déprimantes. Un exemple est le fait que la dette de l’état français est autour de 100% du PIB et toujours montant. Chaque enfant est par conséquence né avec une dette d’environ 35 000 euro. S’il la rembourserait avec 1 euro/jour il lui faudra 100 ans de remboursements. Le fait est très bien connu par politiciens et journalistes économiques mais comme les gens n’ont pas envie de se déprimer, ni eux, ni les medias ne diffusent les conséquences qui dans un proche avenir seront très durs.

Un autre problème est l’image donné sur le monde où nous vivons. Quand les sports, les films et des divers autres divertissements dominent, il devint difficile pour les citoyens de s’orienter vers les réalités à venir. La transformation énergétique est par exemple peu couverte par les média, pareille pour les technologies de demain.

Quand on examine la confiance pour média, il n’est pas seulement le traitement de faits diffusés qu’il faut juger mais aussi ce que n’y est pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire