Pages

samedi 11 août 2018

Northvolt applique pour la permission à produire encore 8 GWh de batteries


L’histoire de Northvolt, sur laquelle j’ai écrit dans un blog antérieur, est une saga moderne. Parce qu’initié par une seule personne, Peter Carlsson, il semblait au début impossible à réaliser. Beaucoup de dénigreurs caractérisaient Peter Carlsson comme quelqu’un qui a les yeux plus grands que le ventre. C’était  surtout la complexité du projet et le gigantesque investissement nécessaire, de 4 milliards euro, qui semblaient insurmontables pour les critiques.

Mais, Peter Carlsson n’est pas n’importe qui. Il a, entre autre, été chef de la logistique chez Tesla. Il connait son métier et il a les contacts nécessaires. Dans une interview il se dit peu inquiet pour les investissements mais très préoccupé par des éventuelles failles dans la planification. Non plus a-t-il des difficultés à trouver des coopérants bien qualifiés, car d’avoir travaillé pour Tesla, ça compte chez les ingénieures. Northvolt emploie actuellement 20 personnes. 

 
Les investissements nécessaires arrivent maintenant peu à peu et la construction de la fabrique en Skellefteå a commencé cette année. Un avantage majeur de cette localisation est accès à l’énergie vert à un prix bas. Car la région est riche en stations hydrauliques et la production est très énergivore.  

Le plan initial a été de produire 32 GWh batteries par ans. Mais, à cause d’une augmentation de la demande Northvolt a maintenant appliqué pour pouvoir produire encore 8 GWh, c’est-à-dire totalement 40 GWh.

Donné qu’un Zoe a de batteries de 40 kWh, cette quantités correspond à 1 million Zoes. Pour comprendre ce chiffre il faut le mettre en relation avec la totalité de voitures produites en UE, qui est de 20 millions.

Les premières batteries sortiront en 2020

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Rédactrice et traductrice Italien-Français à votre service

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire