Pages

samedi 4 août 2018

La confiance conduit à moins de portes fermées


Ce paramètre de QoG indique dans quelle mesure les libertés de 
réunion et d'association sont soumises à des limitations ou 
restrictions gouvernementales réelles, (par opposition 
à des protections strictement légales).
 Les scandales de politicien qui trichent avec l’argent ne manquent pas en France. On pourrait penser que ce comportement soit catastrophique pour la confidence des institutions publique. Ils ne sont certainement pas bon mais selon professeur Bo Rothstein qui mène The Quality of Governement Institut, QoG, en Göteborg, Suède, il y a pire.

Sur leur page d’internet il y a une option qui permet à interactivement étudier les qualités de diverses fonctions sociales dans les pays du monde. L’image dans le préambule montre un exemple.

Bo Rothstein fait valoir que la confiance entre gens et gens et institutions est très peu influencé par ce qui se passe sur les hauts niveaux de la politique. Au lieu c'est la façon dont la police, le directeur de l'école, le fonctionnaire de la sécurité sociale et d'autres personnes dans les fonctions publiques agissent.

Si les représentants du secteur public que nous rencontrons dans la vie quotidienne n’agissent pas de la façon honnête et juste, il mène à une érosion de la confiance dans toute la société. Ce serait par exemple le cas pour un professeur d’école qui favorise les enfants d’un voisin, un directeur social qui embauche sa fille ou la police qui néglige un cambriolage de chez vous.

Les institutions publiques doivent être non corrompues et caractérisées par crédibilité, honnêteté et impartialité. Si c’est le cas, les décisions politiques sont exécutées équitablement et influencent positivement la confiance des autres.

Un haut niveau de confiance sociale favorise aussi des faits précieuses telles que la santé et donnent une plus grande satisfaction de la vie.

Pourtant, la plus grande partie de la population mondiale vit dans des pays où les politiciens, les autorités et les fonctionnaires sont plus ou moins corrompus. Ce fait rend les gens malheureux et crée de la pauvreté. De plus, il provoque des actions violentes.

La confiance sociale dans les pays Scandinaves est parmi les plus élevées au monde. Les citoyens dans ces pays jugent à un haut niveau qu’on peut faire confiance aux autres. Cependant, selon de nombreuses études, il n’est pas le cas partout en Europe.

7 habitants sur 10 au Danemark et en Suède considèrent qu'ils peuvent généralement compter sur leurs semblables. En Slovaquie et en Serbie ils ne sont que 1 sur 10. Même en France, en Hongrie et en Grèce, la confiance sociale est beaucoup plus faible que dans les pays nordiques.

Une confiance interpersonnelle élevée est un lubrifiant majeur dans une société. Toutes les décisions deviennent plus fluides et plus rapides. Il y a moins de portes fermées, les arrangements de sécurité sont moins coûteux et il y a moins d'avocats et de juges.

Des sociétés avec hauts niveaux de confiance sociale réussissent aussi souvent à créer une bonne infrastructure, une communauté juridique qui fonctionne bien et des assurances sociales généralisées. Toutes ces choses sont en large partie payé par des impôts sur revenus. Si les gens pensent que les autres trichent avec ces obligations, ils sont inclinés à faire la même chose, et le secteur public souffre.  
      
Le niveau de la confidence en Suède reste sur un haut niveau depuis les années 1980. Par contre, à cause des les inégalités économiques accrues qui se sont ouvert les dernières années, il a chuté de façon spectaculaire aux États-Unis et Grande-Bretagne. Même si les économies, en termes de PIB, dans ces pays actuellement ne semblent pas trop mauvaises, il n’est pas un bon signe pour demain.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Rédactrice et traductrice Italien-Français à votre service

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire