Pages

samedi 28 avril 2018

Un lit de clous de graphène qui tue les bactéries


Des chercheurs de l'Université Chalmers de Göteborg ont réussi à créer un tapis de clous minuscules de graphène avec des pointes de 60 à 100 nm en hauteur. Lorsqu’une bactérie entre en contact avec ces aiguilles la membrane protectrice est perforée et elle meure. Par contre, les cellules humaines, qui sont significativement plus grandes, ne subissent aucun dégât notable.

La prochaine étape sera de d’étudier si ces aiguilles peuvent être utilisées comme couches protectrices sur cathéters et implants médicaux. Ensuite, suivront expérimentations sur animaux.

L'un des défis est de produire une couche stable et sûre. Il faut que les petites flocons de graphène ne desserrent pas, car en flottant libre dans le corps humaine ils peuvent potentiellement faire des dégâts.

Des études antérieures ont montré que graphène peut avoir un effet bactéricide. L’astuce utilisée dans cette expérience a été de créer des structures verticales. Cependant, une méthode de fabrication en grand échelle est toujours cherché.

Source : Advanced Materials Interfaces.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire