Pages

lundi 9 avril 2018

La voiture électrique imprimée en 3d qui coûtera 10 000 euro


Moins cher à conduire mais un prix d’achat plus élevé. Malgré des subventions et des avantages environnementaux, les voitures électriques ont des difficultés à concurrencer les voitures conventionnelles. On parle d’une parité des prix d'exploitation dans les années 2020. Mais, peut-être que ce changement pourrait se produire avant ? En tout cas, c’est que réclame l’entreprise Hong-Kongese X Electrical Vehicle Limited (XEV).

Cette société, en collaboration avec Polymaker, spécialiste d’impressions en 3D, ont présenté un modèle de voiture électrique dans un musée culturel de Shanghai. L'objectif est que la création soit la première voiture électrique imprimée en 3D et produite en série. Les créateurs la décrivent comme révolutionnaire.

Même si ce nouveau véhicule attire l'attention, il s'agit plutôt de lancer la technologie 3D dans l’industrie automobile.

Le LSEV, qui est le nom de la voiture, ne peut pas concurrencer un Tesla en confort et performance mais il peut attirer ceux qui exigent une voiture électrique à un prix abordable. Le modèle est très compact, il a 2 sièges et ne pèse que 450 kilos. La vitesse maximale est de 70 km/h et l’autonomie vers les 150 km. Le temps pour la mettre ensemble est de 3 jours.

À l'exception des fenêtres, des sièges et le châssis, tout détailles visibles sont imprimé en 3D. C'est cette conception qui est nouvelle.

Dans un LSEV il n’y a que 57 composants, à comparer avec les environs 2 000 pour une voiture conventionnelle. C’est le facteur major qui rend LSEV moins cher. L'utilisation d'imprimantes réduit aussi considérablement les coûts d'investissement pour équipements de production.   

Selon XEV il y a déjà de précommandes de plusieurs milliers d'exemplaires, y compris de la post italienne. Il y a aussi un dialogue avec le service d'auto partage Arval.

Les essais du modèle et la construction de l'usine de production commenceront vers la fin de l'année. Au cours du deuxième trimestre de 2019, il est prévu de commencer une production de pleine échelle.

LSEV n'est pas la première voiture imprimé en 3D. Mais si l’entreprise russiserait à accélérer la production, (3 jours pour chaque voiture est trop lent), et maintenir un prix bas, la conception de LSEV serait très intéressante pour l'industrie automobile.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire