Pages

jeudi 26 avril 2018

Québec dit non à bonjour hi


Au Québec, les marchands ne devront plus utiliser la phrase Bonjour Hi. Selon les politiciens un simple Bonjour est la seule expression appropriée d’accueil. Cependant, le français et l’anglais ne sont plus les seules langues sur la scène linguistique de Québec.

Les votes étaient de 111 à 0 lorsque l'Assemblée nationale d’Québec a tranché la question. Dans le débat, le Bonjour Hi a été décrit comme un ennui. Les élus ont a aussi discuté la nécessité de prendre de nouvelles mesures pour protéger le français.

Le Québec est la seule province canadienne où seul le français a un statut officiel. Et, en saluant à la fois en français et en anglais, les politiciens ont vu une menace à la position de la langue française. Par conséquent, les vendeurs et autres personnes du secteur des services ne devraient utiliser que Bonjour comme phrase d'accueil.

Mais, il est douteux que la décision aura un impact majeur. Le fait que beaucoup de gens saluent les clients avec Bonjour Hi est une façon à exprimer qu’ils sont bilingues. L'Assemblée nationale n'a pas non plus l'autorité d’interdire des paroles.

Bonjour-Hi-Hola ! Dans un article, un journaliste se demande si le développement, malgré la décision, n’est pas en train de prendre la direction opposée. Car, Montréal est la métropole canadienne où un important taux des résidents maîtrise au moins 3 langues. Ils sont environ 21% de le faire, soit 2 fois plus important qu'à Toronto ou à Vancouver.

D’autre débatteurs font valoir que ceux qui défendent la position française le font comme une question de symbole qui fonctionne qu’à l’intérieure de Québec. Vers l’extérieur les politiciens font valoir que Québec est une province qui encourage le multilinguisme. Cela pour attirer des investisseurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire