Pages

vendredi 8 juin 2018

Savoir jaser – une compétence social ?


Les femmes jasent plus que les hommes. Elles pensent aussi que les cancaniers sont plus amusants et plus importants. Mais cette différence ne peut pas s’expliqué par les stéréotypes de genre. C’est que concluent des scientifiques canadiens en psychologie dans une étude publiée dans la revue Evolutionary Psychological Science.

Après avoir étudié comment 290 étudiants canadiens, âgés de 17 à 30 ans, sur la façon qu’elles jasent, les auteurs conclus que :

Les sujets sont différents.
La façon dont il est fait est différent.
Les bénéfices aperçu ne sont pas les mêmes.

Le but de jaser est de renforcer les groupes et d'emporter des informations. Le fait remplit donc une fonction sociale importante et aide à créer des relations.

Cependant, selon les chercheurs il existe des différences majeures entre les potines préférés d’hommes et de femmes. Les hommes font par exemple plus souvent attention à l'argent et carrières. Les femmes parlent d’avantage de l'apparence des autres femmes, tandis que les hommes plus discutent de la physique d’autres hommes. Mais, les deux sexes aiment jaser sur des rivaux dans la vie amoureuse.

Les auteurs décrivent les potins comme un phénomène qui souvent circule autour de la poursuite d'un partenaire. À discuter les différences entre rivaux est chose commune. L'étude montre que ce fait est le plus répandu, considéré comme le plus acceptable et plus important pour les femmes.

Tout au long notre histoire les potins ont rarement été traités comme quelque chose d’important et honorable. Ils ont aussi été liés aux stéréotypes de genre. Beaucoup de gens pensent que ce statut dévalorisant est dû au fait que de jaser traditionnellement a été associé avec des femmes.

Cependant, les chercheurs affirment que les potines devraient être considérés comme une compétence sociale qui est cruciale pour créer des relations et non pas comme quelque chose de négatif !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire