Pages

samedi 23 juin 2018

Des donnés pour prédire conflits


À l’Université d’Uppsala, Suède, ils ont développé un nouveau système informatisé pour prévoir les risques de conflit, appelé Views. Il est mis à jour tous les mois mais à l'heure actuelle il ne couvre que l'Afrique. C'est une sorte de système d'alerte précoce. L'idée est que des structures telles que l’ONU et divers ONG qui travaillent pour la paix mieux pourront prévoir où et quand leurs engagements sont nécessaires.

Le système Views analyse trois types de violences :

1.     Conflits étatiques qui aussi incluent actions de groupes rebelles.
2.     Conflits armés entre acteurs non étatiques.
3.     Violence contre civils.

Le but est de systématiquement comparées les risques estimés par Views aux résultats réels en termes de conflits éclatés, afin de développer et améliorer les prévisions. Les prévisions de Views sont basées sur les données dans l’Uppsala Conflict Data, UCDP qui est une cartographie de lieux et nombres de victimes d’anciens conflits. Voici le Sénégal : 


Même si les causes de conflits sont multiples, il est connu que le plus important risque pour un nouveau conflit meurtrier est un conflit dans le passé. Le plus qu’il est proche le plus haut est le risque. Généralement il est estimé qu’il faut 10 ans à une génération pour que le risque soit considérablement réduit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire