Pages

jeudi 27 décembre 2018

Une faute d’orthographe dans une pierre runique

Pour qu’une culture se développe à un haut niveau il faut un moyen d’accumuler des connaissances et des savoir-faires. Il se fait avec des lettres combinées en mots et des mots combiner en phrases… Le principe est simple mais pour le réaliser il faut une matière pour graver les lettres. Les grecques utilisaient papyrus importé d’Égypte. Plus tard est apparu le papier qui est une innovation chinoise. Il est venu chez nous dans les années 900. Le parchemin est un autre moyen mais il coute très chère.

Les vikings n’avait pas accès à aucune de ces matières. Ils devaient se contentés avec pierres et par conséquence des messages très courts. En principe une phrase par pierre :

« En mémoire de Vämod, ces runes sont gravés, mais Varin les a écrit, le père, en mémoire du fils mort ».

Il n’est pas du porno mais les prêtres chrétiens considéraient les pierres runiques comme des blasphèmes et encourageaient les gens à les utiliser pour divers constructions tels que ponts, mures et escaliers. C’est pourquoi on chaque année retrouve des pierres runiques en cas de travaux.

Dans le cadre d’une reconstruction à l'intérieur et à l'extérieur de l’église de Lena, (90 km nord de Stockholm), 4 nouvelles découvertes ont été fait cet automne.

L'une des pierres trouvées a été mentionnée au début des années 1600. Il a probablement disparu au début du 19ème siècle pour être utiliser comme pierre d’entré dans un porte maintenant bouché. Pourtant, les runes sur cette pierre ne forment aucun contexte. Les archéologues les considèrent comme une ancienne forme de griffonnage.

Une autre découverte est un fragment à l'intérieur de l'église. La particularité dans ce cas est une faute d'orthographe corrigée. Dans le mot han, (il), le tailleur avait oublié le a. Pour le corriger il l’a taillé haut dessus de la ligne de runes.

On se demande si la possibilité à facilement corriger un faut d’autographe n’est pas un élément essentielle dans le développement de notre culture ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire