Pages

mercredi 5 décembre 2018

Une croisière émette 3 fois plus de CO2 qu’un vol


Plusieurs agences de voyage dépeint leurs offres de croisières comme un séjour dans un parc d'attractions flottantes. Cependant, sous les surfaces lustrées des brochures se cache une autre image.

HOK Marineconsult, un consultant danois en matière de conseil maritime, a publié des chiffres montrant qu'un navire de croisière émette 3 fois plus de CO2 par passager et km qu'un vol. Ce résultat est basé sur les émissions moyennes de 157 navires de croisière de différentes tailles.

Selon l’auteur les chiffres sont basés sur la consommation de combustible que les compagnies de croisières eux-mêmes ont publié jusqu’à 2014. Depuis lors il n’a plus de la statistique complet disponible. On ne peut que spéculer sur la raison mais dans le rapport il est présumé que peu de changements ont eu lieu. Il semble que les entreprises de croisière sont conscientes du problème mais qu’ils n’ont pas fait grand-chose.

Il n'est évidemment pas possible pas à déplacer un hôtel de luxe en mer sans l'utilisation de ressources importantes. Pour aller vite d’un port à l’autre il faut maintenir une haute vitesse qui naturellement consomme des ressources important.

Les croisières sont devenues de plus en plus populaires. L'année dernière le nombre de passagers était de 26 millions, presque le double depuis 2009.

Appart de CO2, qui chimiquement est un gaz inoffensif, il y a aussi le problème de SO2. Sur le plan international ces émissions sont limitées à 3,5%, qui dans 2 ans seront réduit à 0,5%.

Selon les experts du domaine ce règlement n’est pas toujours respecté. Un navire plus polluant peut économiser des millions par voyage. De la statistique indique qu'environ 1 navire sur 10 dans les eaux internationales soit non-réglementaire.

Les émissions de SO2 peuvent avoir des conséquences locales considérables. C’est par exemple le cas à Venise où des nombreuses croisières ont causé des dégâts considérable dans la moitié de la ville. A partir de 2021 les croisières n’auront plus le droit d’entré dans la lagune de la ville.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire