Pages

vendredi 13 juillet 2018

Les renouvelables bientôt moins cher que le gaz naturel


Le gaz est toujours le moins cher mais les énergies renouvelables s’approchent. C’est que constate le magazine EI New Energy dans son analyse des coûts énergétiques d'ici 2050.

La comparaison a été faite entre la production d’énergie électrique avec gaz naturel et divers d’autres sources vertes.

La plus efficace méthode pour convertir le gaz naturel à électricité est par un processus appelé Cycle Combiné, qui combine 2 boucles thermodynamiques. Le gaz est préliminairement brulé dans un turbine à gaz, puis les échappements, encore très chaud, sont utilisé pour tourner un turbine à vapeur. Le rendement est autour de 60%.

Donnés les prix actuels du gaz le Cycle Combiné, (CC) est toujours les moins chères. Cependant, l'énergie éolienne terrestre commence à devenir moins chère que le gaz en Europe. Le charbon a déjà été surpassé par énergie éolienne terrestre en Europe et aux États-Unis.

Le gaz est moins cher que nulle part aux États-Unis. Mais, donnés des bonnes conditions de soleil et de vent, l'énergie éolienne terrestre et des panneaux solaires sont déjà moins chers sur ce continent.

Le prix d'énergie éolienne en mer baisse aussi rapidement. En 2 ans l’étude prévoit que l'offshore sera en mesure de rivaliser la rentabilité des installations de CC en Europe.

L'énergie solaire concentrée gagne aussi du terrain et devrait être plus rentable que le charbon et le gaz dans les années 2030 et 2040.

Un impôt sur les émissions CO2 accélèrerait le développement mais selon l’étude il n’est pas nécessaire pour que le changement vers des énergies vertes ait lieu.

Il n’est pas clair si l’analyse inclut le coût pour la production d’électricité quand ni le soleil ni le vent sont disponibles. En absence de beaucoup d’hydraulique dans le réseau électrique cela posera un gros problème de stockage.

L’analyse a été faite en extrapolant des chiffres existant. Cette méthode n’inclut pas les avancements technologies perçantes. Donné que la recherche dans le domaine énergétique est intense ce genre d’analyse est seulement bon pour quelques ans à venir. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire