Pages

dimanche 30 septembre 2018

65% connaissent au moins une langue étrangère dans l'UE


À l'occasion de la Journée européenne des langues, le 26 Septembre, l’UE a publié des chiffres sur les compétences linguistiques auto déclarées. En 2016, 65% des citoyens en âges adultes dans l'Union européenne disaient savoir au moins 1 langue étrangère.

Cependant, il y a des grandes différences entre pays. La France se place au milieu avec 60% mais dans certains États membres, la connaissance des langues étrangères est beaucoup plus élevée. Par exemple, plus de 90% des répondants connaissaient au moins une langue étrangère dans ces pays: Suède (97%), Lettonie, Danemark et Lituanie (tous 96%), Luxembourg (95%), Finlande, Malte (tous deux 92%) et l'Estonie (91%). Au plus bas du tableau sont Hongrie (42%), Roumanie (36%) et Grand Bretagne (35%).

Il est probable que ces données montrent la situation en gros mais l’auto déclaration est évidemment le maillon faible dans cette statistique. Il y a par exemple une grande différence entre pouvoir lire un texte et pouvoir suivre un dialogue dans une scène de théâtre. 

Non, les européens ne s’entre-comprennent généralement pas. C’est un énorme problème qui considérablement ralentit l’intégration sociale et économique de l’UE. En regardant dans le collimateur il est aussi clair que cette situation ne changera pas, même dans un avenir distant. 

Oui, il existe une élite bien éduqué en Europe qui facilement bouge d’un pays à l’autre. Le grand danger est qu’elle devienne un groupe de super-européens et qui ceux qui ne qualifie pas deviennent des simple spectateurs.

À moins qu’une personne à jeune âge apprenne une deuxième langue par imitation, ce qui implique une importante présence de cette langue dans des activités quotidiens, c’est un travail dur à apprendre une langue étrangère. Normalement c’est un effort qui dure plusieurs années. Sauf, si cette langue est une langue artificielle et conçue pour être facile, comme par exemple Interlingua. La liste de désavantages et d’inconvenances de cette langue est longue mais elle s’apprendre 5 à10 fois plus vite que les langues qu’on actuellement enseigne à l’école

Quand je propose Interlingua comme langue de communication pour Europe, tous mes amis, (presque), disent NON. Il me semble que ce refuse soit plutôt émotionnelle que rationnelle. 

Un exemple :

Lingua natural e musical
de parolas international
e un grammatica minimal.

Comprensibile facilemente
per personas intelligente.

Le medio de communication
adequate pro le solution
del confusion de Babylon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire